Nécropole de Notre Dame de Lorette

Cimetière Militaire National de Notre-Dame-de-Lorette

La colline de Notre Dame de Lorette, à 165 Mètres au-dessus du niveau de la mer, se trouve dans l’Artois. Elle est située à proximité de la route d’Arras à Béthune.

Un peintre, Florent Guilbert, originaire de la paroisse voisine d’ABLAIN SAINT-NAZAIRE, guéri au cours d’un pèlerinage au sanctuaire italien de Lorette y avait fait édifier un oratoire en 1727. Détruit en 1794, relevé en 1815 puis transformé de 1870 à 1880, l’oratoire devint une petite église qui résistera jusqu’en 1915. Une stèle en rappelle l’emplacement.

C’est hélas la guerre de 1914-1918 qui rendit tristement célèbre notre colline.

La BATAILLE DE LORETTE dura 12 mois, d’octobre 1914 à octobre 1915 et fit de très nombreuses victimes : 100.000 tués et autant de blessés, et cela des deux côtés.

Un cimetière national fut élevé sur 13 hectares comprenant 20.000 tombes individuelles. Dans huit ossuaires, le principal au pied de la tour lanterne, sont rassemblés 22.970 inconnus. Une partie du cimetière a été réservée aux soldats Musulmans. 

Au centre du cimetière, le monument comprend deux parties :

– LA TOUR LANTERNE : la première pierre a été posée par le maréchal PÉTAIN le 19 juin 1921 et la cérémonie d’inauguration a eu lieu le 2 août 1925. 52 mètres de haut, 200 marches ; sa base est un carré de 12 mètres de côté et au sommet, sa lampe de 3.000 bougies veille chaque nuit à raison de 5 tours minute.

A l’intérieur, une chapelle ardente renferme 32 cercueils :

(4 groupes étagés de huit, en chêne, teinté ébène) dont un contenant depuis le 16 juillet 1950 le corps d’un soldat inconnu de 1939-1945, un second depuis le 16 octobre 1977 le corps d’un soldat inconnu d’Afrique du Nord, un troisième depuis le 8 juin 1980, celui d’un soldat inconnu d’Indochine. Un reliquaire contenant terre et cendres des camps de concentration a été déposé le 25 avril 1955.

– LA CHAPELLE : d’allure romano byzantine avec son autel extérieur, est une œuvre sobre et puissante
dont la masse est composée, comme la Tour Lanterne, par une armature en ciment et un parement de pierre de GIVET reconstituée. Elle mesure 46 mètres de long, 14 de large, son transept fait 30 mètres. La statue de Notre Dame de Lorette est à droite de l’autel central. La chapelle fut bénie le 26 mai 1927 par Monseigneur Julien fondateur de l’Association et consacrée le 5 septembre 1937. Dans la mesure du possible, chaque dimanche de mai jusqu’au 11 novembre, le chapelain célèbre la messe à 11 heures.

L’Association dite du MONUMENT DE NOTRE DAME DE LORETTE, fondée en 1920, a pour but de concourir avec les autorités administratives à l’embellissement du cimetière national et de prendre généralement toutes initiatives tendant à perpétuer le culte des morts de toutes les guerres.

Elle est composée d’environ 4.000 membres répartis en membres fondateurs, associés, et de la GARDE D’HONNEUR.

La Garde d’Honneur veut maintenir le souvenir des « MORTS POUR LA FRANCE ». Elle représente LES FAMILLES des morts qui reposent dans le cimetière national. Elle délègue chaque jour du 1er Mars au 30 novembre plusieurs de ses membres afin de monter une garde permanente à l’ossuaire. Chaque dimanche de cette période, au centre du cimetière, LA FLAMME DU SOUVENIR est ranimée à 11 heures 45 par le chef de groupe des gardes dont c’est le jour de présence. La participation à cette cérémonie d’anciens combattants ou associations patriotiques est fréquente.

Pour tout renseignement s’adresser au :

SECRÉTARIAT DE L’ASSOCIATION DU MONUMENT DE NOTRE DAME DE LORETTE 62153 ABLAIN SAINT-NAZAIRE

Tél. : 03 21 29 30 62 — Fax : 03 21 29 43 50

Email : amndgh.lorette@orange.fr

Articles par dates