Lettres de la Première Vice-Délégué

image1Cher(e)s ami(e)s,

 

N’hésitez pas à consulter notre page facebook en plus du site internet !

 

image2Certains d’entre vous me connaisse déjà depuis presque six ans maintenant. Je suis Anne-Sophie et j’œuvre dans le domaine patriotique avec toujours autant de ferveur depuis quelques années.

La première question qui revient sans cesse c’est pourquoi ? pourquoi à votre âge vous intéressez-vous à ce monde particulier qu’est le patriotisme ?

Je dois bien avouer que comme beaucoup de jeunes gens, il y a quelques années je ne m’attachais pas du tout à ce domaine, non pas par désintérêt mais par méconnaissance de tout le devoir de mémoire qui pouvait être réalisé autour d’évènements majeures.

A l’école je m’intéressais beaucoup à l’histoire particulièrement à l’époque 14/18 puis ensuite 39/45.

Je pensais que l’histoire « s’arrêtait là », aux cours que l’on nous dispensait à l’école et au défilé du 14 juillet retransmis à la télé tous les ans commémorant la révolution française.

J’étais loin d’imaginer que dans chaque commune ou département, des hommes et des femmes commémoraient à leur manière en faisant parti d’associations par exemple, ou encore en assistant à des cérémonies au monument aux morts.

Ma rencontre avec le président de l’A.E.C.D.M.  il y a six ans fut déterminante. Tout est parti d’un simple courrier qu’il m’a demandé de corriger. Il s’agissait d’une lettre demandant l’inscription d’un soldat au monument aux morts.

Intriguée, je lui ai posé des questions et de fil en aiguille j’ai découvert le monde patriotique, les porte-drapeaux, les sympathisants, les dames d’entraides, les anciens combattants, l’organisation de cérémonies, d’assemblées générales, des retrouvailles autour des repas annuels, etc.

J’ai découvert en quelque sorte une nouvelle famille. Je dois dire qu’après ces quelques années, certains sont devenus proches et c’est toujours avec plaisir que je les retrouve.

Je n’ai toujours pas répondu à la question pourquoi ! pourquoi être rentrée dans différentes associations et en arriver à être vice-déléguée de notre propre association?

En commençant mes premières cérémonies, je me suis sentie envahie d’une émotion, d’un respect. La montée du drapeau, la sonnerie aux morts, la minute de silence, la Marseillaise, tout ceci était si solennel…

Ça a été un déclic. De voir tant de personnes investies, d’être entourée par de grands messieurs, cela m’impressionnais et j’aimais cette sensation.

De cérémonies en cérémonies, de rencontres en rencontres, mon enthousiasme pour ce devoir de mémoire n’a fait qu’augmenter. Moi aussi je voulais aider ! me sentir utile à ma propre échelle et contribuer à ce devoir de mémoire ! Je ne sais pas si depuis j’ai réussi. Ce que je peux dire, c’est que par exemple, lors des remerciements aux porte-drapeaux après chaque fin de cérémonie, rien qu’un sourire échangé parfois (signifiant qu’il nous sont reconnaissants d’être présents), est un des plus beaux cadeaux pour moi. La satisfaction aussi de voir une médaille remise à un ancien combattant après avoir « monter » différents dossiers et entrepris les démarches administratives nécessaires pour cette attribution. 

Bien entendu, ces dernières années je me suis rendue sur des sites tels que Suippes, Verdun, Omaha, des nécropoles nationales. J’ai visité beaucoup de musées pour étancher ma soif d’histoire.

Mais malheureusement tout ceci ne suffit pas.

En effet, je souhaiterais que plus de jeunes comprennent l’intérêt de ce souvenir, de cette mémoire. Je voudrais qu’une partie de chacun de nous se sente concernée par cette histoire, NOTRE HISTOIRE.

Certes, certains diront que c’est « derrière nous », mais est-ce une raison pour oublier ?

Je conçois que l’on préfère passer les week-ends autrement qu’à une cérémonie, parfois dans le froid. Mais commencez alors par apprécier notre histoire en vous rendant en famille sur des lieux chargés de souvenirs et d’histoire afin de transmettre à chacun.

Si vous êtes là, à me lire en ce moment, ou à vaquer à vos activités quotidiennes, c’est grâce à eux, à votre arrière-grand-père ou oncle que vous avez eu et qui s’est battu pour nous tous.

Prenez quelques secondes pour visiter notre site et merci de poser un regard diffèrent sur ce monde chargé d’histoire. Si malgré cela, vous n’êtes pas convaincu, ne partez pas sans contribuer à votre manière au devoir de mémoire !! Parler en à vos proches, voisins, amis, peut-être seront-ils intéressés ?

Petit à petit, peut-être arriverons-nous à ce que le devoir de mémoire ne s‘éteigne pas.

« La vraie mort c’est l’oubli ».

Notre association est axée sur la modernité, nous souhaitons mettre notre dynamisme  au profit de cette asso ! si vous souhaitez échanger, nous encourager, laisser un petit commentaire sympathique ou des idées n’hésitez pas !! du soutien est toujours le bienvenu.

Beaucoup d’associations patriotiques existent déjà , nous ne voulons pas aller à l’encontre d’elles, mais bien au contraire leur apporter notre soutien également et marcher avec elles.

L’A.E.C.D.M. est ouverte à tous, jeunes, moins jeunes, hommes, femmes, ayant fait ou non le service miliaire, JAPD ou JDC.

Nous souhaitons un site attractif, où chacun puisse lire régulièrement des petites nouvelles à jour, un site attractif et interactif avec ses adhérents !!!!

 

Anne-Sophie CORNILLEAU

Première Vice-Délégué Générale de l’A.E.C.D.M.

Qui_sommes_nous-drapeaux

Articles par dates